J'arrive.

J’arrive, j’arrive …
Fruit de cet arbre majestueux,
Qui inspira bien des proverbes,
Je me suis retrouvé dans l’herbe,
Je suis un gland, un cul terreux,
En pâture aux cochons heureux,
Sauf si bien enfoui dans la tourbe,
J’arrive au printemps !
Je fus, du temps de ma superbe,
Membre de cet ordre oublieux,
Tant il préfère les vaniteux.
Mais voilà que je me débourbe,
J’arrive au printemps !
(jérôme, 10-11-16)

Jérôme dans Poésie.
- 146 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.