Je chante pour Lulu

 
Je suis un joyeux troubadour
Venu déposer entre vos mains
Le charme de son beau festin
Celui de la  fête des beaux jours
 
Je vous chante la bagatelle
Ces choses sans importances
Un  saucisson mit à la potence
Qui attend l’heure solennelle
 
Et je chante pour Lulu
Et je chante pour Dédé
Mille et mille couplets
Quand  l’amour est leur  salut
 
Un chat noir perdu,  ronronne
Son affection il voudrait la donner
Je lui tends  ma chanson  adorée
Il me la lèche aidé par une matrone
 
Le temps fâche la petite vielle
Les ans engourdissent sa  marche
Ma musque sort de son arche
Et les notes clopin-clopant l’éveillent
 
Et je chante pour Dédé
Et je chante pour Lulu
Sur un ton de vertu
Pour trouver l’amour caché
 
Un bébé pleure il veut son lait
Un sein se découvre ; c’est beau
Je soigne mes allégros qui ont bon dos
Et ma muse me lance, ce n’est pas laid
 
L’enfant s’endort à dodo l’enfant do
Je berce les joies de la dame émue
Quand son bonheur sur ses joues crues
Attend un petit baiser d’une note de do
 
Et je chante pour Dédé
Et je chante pour Lulu
Je n’ai pas la berlue
L’amour ils l’ont  là retrouvé.
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 1114 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.