Je me suis suicidé

Mon cri, de l'au-delà, vient pour vous raconter
Toute l'ignorance que mon cœur a pu vivre
Je suis mort comme ça, seul face à mon reflet
J'avais bu par chance, jusqu'à en être ivre...
Je suis dans l'errance où mon âme se délivre
La seule souffrance ici n'est que le remord
Qui depuis l'enfance ne porte que mon tort.
Dans la désolation d'une erreur illusoire
Figé dans le Néant, soulagé par la Mort
Je me suis suicidé, voici donc mon histoire...

Je m'étais marié à une femme mauvaise
Nous avions un gosse, un chien et même un lapin
Tout ça me faisait chier, j'étais si mal à l'aise
Un boulot où mon boss m'insultait de crétin !
Un soir, notre molosse a attrapé ma main
Il m'a broyé un os, j'étais handicapé
Ne pouvant plus bosser, je me suis fait viré...
Dans la dépression que je n'ai pas voulu
Hors du domicile ma femme m'a jeté
Je me suis suicidé, voici mon inconnu...

Dans un hôtel miteux où les mois s'enchaînaient
Vivant du RSA dans ma triste bibine
Les shits les plus douteux ici s'accompagnaient
De rails de coke pour une nuit divine...
J'ai voulu aller mieux, que tout ça se termine
Un médicamenteux suivit par un docteur
Xanax et Prozac pour oublier la douleur...
Dans cette illusion que l'on nomme Bien-être
Prescrit aux somnifères et tant d'autres "Sans peur"
Je me suis suicidé pour tout faire disparaître...

Mon corps pourrit ici, dans cet hôtel minable
Voilà bientôt dix jours et personne est inquiet
Je trouve ça marrant tellement c'est méprisable !
Mon parfum funèbre ? L'argent pour le loyer ?
Comme une alerte quel sera donc le premier ?
Je suis parti si seul, loin de cette existence
Comme un pauvre con qui jamais n'a eu de chance...
Je suis parti si seul, dans un profond chagrin
Ô j'étais si seul ! Sans aucune espérance...
Je me suis suicidé, vous connaissez ma Fin...

lettre dans Poésie.
- 1995 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Je me suis suicidé

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
Lucie Laval Dur, beau mais dur.
lettre Merci Lucie, C'est vrai c'est un peu dur. Sûrement plus à vivre qu'à écrire d'ailleurs
Lucie Laval Oui en effet, mais ça me parait très réaliste malheureusement comme poème...
lettre C'est ce qu'on m'a dit. Pourtant je ne connais personne qui aurait pu vivre ce malheur. Je pense que c'est le fait d'employer un décor réaliste qui donne cet effet. Ou, comme ce fût écrit sur un thème donné '' fantôme" peut-être qu'une petite voix est venue raconter son histoire... Encore faut-il y croire
Lucie Laval Aaah je vote pour la petite voix
Fanch Je vais m'efforcer de comprendre ce texte sans associer son contenu à la réalité de l'auteur pour (essayer)d'être objectif sur ses aspects de forme et de prosodie.

Les idées et les images sont fortes mais, de mon point de vue, cela fait (un peu) "matériau brut"; on a l'impression que l'auteur est à mi-chemin entre la nouvelle et la poésie; donc, je pense que ce texte se renforcerait encore dans ce qu'il a de percutant si il développait soit la prose, soit une forme poétique avec un minimum de règles (syllabes, répétitions à éviter, formulation, rimes, etc.)
mais j'ai aimé
lettre Bonjour Fanch...
Alors en ce qui concerne la prose, ce n'est pas un domaine où je me sens très à l'aise encore. Par contre pour la forme poétique je peux en détailler le contenu.
Ce texte est basé sur la forme d'une ballade sans en être une.
Une ballade est constituée normalement de 3 strophes de 10 vers et 1 quintil.
En suite pour la métrique ABABBCCDCD que j'ai employé. Pour la répétition c'est pareil, la ballade se forme ainsi pour donner une importance à un moment voulu. Et pour les syllabes, sauf erreur bien sûr, c'est un 12 pieds avec césure et alternance rime féminine et masculine, donc (sauf erreur je me répète) en Alexandrin...
Pour les formulations, je m'excuse de ne pas toujours avoir un dialecte très ... Poétique
Voilà, mais merci pour cette intervention qui donne matière à raconter
Amicalement
Fanch Effectivement, en le relisant, c'est plus construit que je le croyais! dont acte
je me suis laissé influencé par les quelques approximations que l'on fait tous (moi le premier) quand on veut respecter les syllabes(par exemple : "un rail de coke pour une nuit divine") et je ne savais pas ce qu'était, du point de vue technique, une ballade...donc je me couvre de cendres!
lettre Ah oui, il y a des erreurs c'est sûr, parfois on se lâche sans trop compter
C'est doux les cendres, prends-y grand plaisir
douce rose J'ai beaucoup aimé, mais je ne ferai aucune critique, car pas assez érudite pour ce faire, donc je ne m'y oserai point
sandisa J'aime ce style imagé même si les images sont très dures ... écrit en vers libres ce poème exprime la force du regret de l'inéluctable fin ...
....

Sombre

Poésie  264    3  

Je n'y arrive pas !

Poésie  475    4  

Séjour

Poésie  587    14  

Tu ne me manques plus

Poésie  336    11  

Tu me manques tant !

Poésie  436    4  

Délire matinal

Poésie  364    4  

L'être d'une femme

Poésie  391    5  

Parce que tu m'as donné ...

Poésie  440    3  

La cité des Fleurs

Poésie  351  

Suicide

Poésie  353    2  

Le goût de l'Enfer

Poésie  435    2  

La Bouteille

Poésie  292    2  

Diapason..!

Poésie  247  

Guacamol

Poésie  449    4  

Prendre l'ego à part entière

Poésie  326  

SEPARATION

Poésie  285    3  

Dualité - Et si le monde ...

Littérature  1309    5  

Femme, as tu réellement ...

Poésie  168  

Pour un ange parti trop tôt

Poésie  332  

Mon enfant

Poésie  125  

les six jours

Poésie  196  

Ténèbres du soir

Poésie  148  

Passage à vide

Poésie  156    13  

Prophetie du dimanche

Poésie  115  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.