Je m'installe

Je m'installe

C'est dans le silence et la paix que je m'installe
dans la douceur de douces heures sous la lumière tiède de sous un voile
celui d'un souvenir...

Un enfant innocent dans les bras de son père
bras de pierre,encore teintés de couleur de cette terre berbère
ancestrale...

Sage comme une image
je m'installe alors dans le non-faire,non-dire
Je sourie, me servant à la louche de sages écrits de poètes soufis venus de kabylie

"Le silence embellit la bouche"
"Tu es esclave du mot que tu as prononcé et maître de celui qui reste en toi"

ces mots d'amour que je voudrais dire
comme des graines en dormances dans un sous-bois
ne fleuriront que sous le souffle de Tanit,la féconde Amazigh

Dans le silence et la paix
l'oued Chelif ruissèle de mes yeux
que les sillons des lignes de mes mains
emportent avec eux pour ce jeter...

sur un bout de papier
frappé de vieilles lettres et d'une image passée
qui n'ira jamais jusqu'à la maison blanche
de ma bien aimée

Aziz Boumediene
10/02/2015

aziz.boumediene dans Poésie.
- 30 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.