Je n'ai pas eu les mots

J’ai repoussé ton corps où j’y voyais le diable
Au lieu de le saisir tel un cadeau du ciel 
Les histoires d’amour étaient pour moi des fables
Aujourd’hui loin de toi tout a le goût du fiel  

La pluie sur les carreaux se mélange à mes larmes 
Sur la vitre glacée ou j’ai posé mes mains  
Comme le vieux soldat qui dépose ses armes
Je pleure d’avoir perdu le goût des lendemains

 Je n’ai pas eu les mots, je n’ai pas eu le geste     
 Tes vingt ans m’ont fait peur, je t’ai laissé partir
 Un simple mot d’amour aurait tout changé, reste! 
 Pour ne pas l’avoir dit, longtemps je vais souffrir  

chavigner dans Poésie.
- 845 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.