JE NE SUIS QU` UN OISEAU SANS AILE POUR DEMAIN

Oh mon sublime amour aux couleurs de l automne,
Tu me parles de tableau, tu me vois en madone.
Je reviens d'un temps fou où les bombes ronronnent
Et les rires, sans raison, dans les ruines résonnent.

Oh mon amour si grand, sans arme sur ta terre,
Tu me parles de vacances, d'horizon au grand air.
J'ai vu des orphelins ne jouer qu'à la guerre,
Un bébé sur un sein, croire encore à sa mère.

Oh mon intense miroir qui clame ma beauté,
Et qui veut chaque soir toujours la couronner.
Je vibre bien plus bas que ta réalité.
Mon âme couverte de sang,n'a pas encore séché.

Oh mon tout petit cœur aux tempes argentées,
Tu veux me couvrir d'or, m`honorer telle une fée.
J'ai les souvenirs en pleurs et les lèvres fanées,
La tête percée de peur et la gorge foudroyée.

Ton temps n'est plus le mien, tes gestes me semblent vains.
J'ai perdu, dans l'horreur, toutes mes larmes en chemin.
Mes heures ne sont que plaies, je n'ai plus faim de rien.
Je ne vois que des mains qui tueraient pour du pain.

JE NE SUIS QU UN OISEAU SANS AILE POUR DEMAIN.

ange dans Poésie.
- 1016 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.