Je te confie mes yeux.

Je te confie mes yeux,
Renouvelle son regard,
Chasse tous les nuages
De ma sombre mémoire
Et rends lui la lumière
Qui danse sur les neiges
Quand s’envole l’effraie
Vers les canyons lunaires.
Je te confie mes mains
Efface leurs sillons
Qui ont bu la détresse
De grandes illusions
Donne- leur la vigueur
De sculpter dans les vents
Tous ces mots exilés
Qu’ont rêvés les amants.
Viens reprendre ma voix
Rappelle-lui ce langage
Quand frémissait de foi
Ce monde de passage,
Quand tombaient les étoiles
Sur des prunelles en feu
Cachées dans les forêts
Où nous cherchions les Dieux,
Ranime ce visage
Où passent tant de nuits
Dans leur calèche noire
Aux chevaux sans sursis
Que ton souffle sauvage
Au loin les éparpille.
Je te confie la mer
Laisse-là m’emporter
Sur ses vagues si claires
Vers tes îles enchantées.

banniange dans Poésie.
- 44 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.