J'ÉCRIS

Ce texte est une réponse à ÉCRIRE de PAT.
J’ÉCRIS

J’écris
Mes souvenirs d’asphalte
Rangés
Serrés
Mes rubans de colères
Mes rêves en éventail
J’écris
 
J’écris
Mes amours sans partage
Mes soleils radieux
Et ces chimères qui s’évadent
Oxydés par le temps
J’écris
 
J’écris
Mes rafales incertaines
Au cœur du brasier
Au feu de mes envies
De mes partages
De mes ratures
 
J’écris
Sans penser à demain
Quand l’espoir se teinte de gris
Avec la peur
Et le vide
J’écris
 
J’écris
Ces pensées dérisoires
Qui malmènent ta vie
Qui s’accrochent à ton regard
À tes fadaises
À tes vérités sans fard
S’échouant sur mon rivage
J’écris
 
J’écris
Pour ta bouche qui m’inspire
Pour ton sexe que j’envahis
Pour ton cœur qui me frôle
Et ton corps tagué de mes désirs
J’écris
 
J’écris
Entre les lignes
À perte de vie
Dans le silence de mes mots
La passion en bannière
La folie déguisant mon décor
J’écris
 
J’écris
Tous ces instants fragiles
Ces poussières éphémères
Mes restes d’ivresse
Et ces jours de fièvre
De douleurs enivrantes
J’écris
 
J’écris
Pour passer le flambeau
La lave qui jaillit
En multiples clins d’œil
Mes utopies
Mes thérapies
J’écris
 
J’écris
Sans me lasser
Sans faiblir
À l’orée de mes peurs
De mes croyances
De ma conscience 
J’écris
 
J’écris
Pour prouver que j’existe
Pour laisser mes rêveries
Mes oublis
Mes passions
Dont les fruits rafraîchissent
J’écris
 
J’écris
Pour vaincre la peur
Pour sauver tes violences
Avec ardeur
Avec émotion
J’écris
 
J’écris
Pour me mettre nu
Devant vos silences

Bernard PICHARDIE
texte déposé

Bernard Pichardie dans Poésie.
- 810 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.