J’étais de ce jour, soleil !

J’étais de ce jour, soleil !
 
Il brille dans nos cœurs, l’astre du jour,
Dans sa placide course aux horizons
Grandioses, il rit de nous tour à tour,
Entre ondes de pluies et de passions.
 
L’âme chauffée à blanc comme le fer
Né dans l’âtre du forgeron, éclaire
Et réfléchie de ta fauve clarté,
Oh, sauvage éruption de ta beauté !
 
J’imagine des finalités roses,
Croulant de tes fines apothéoses,
J’étais de ce jour, soleil de mon cœur,
Toi qui as su apporter ces bonheurs.
 

© Patrice Merelle 2014

Patrice Merelle dans Poésie.
- 240 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.