Jeunesse

Mon avenir est un miroir que le temps brise
Et que l'amour égratigne par sa bise.
Je le lave avec un bonheur farouche,
Mais revoilà des essaims de mouche.
Alors par un coup du sort
Moi même je le tort.
Dans mon doux cœur
il y'a des fleurs
Pourrissants au fil de mes raisons,
Oubliant le cycle des saisons,
Et sur l'océan couleur de fer
Règne toute mon âme amer.

Lucas dans Poésie.
- 397 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.