Jeux de mots VIII

L’Angoisse est là présente à moi toujours suspendue à mes bras
C’est le signe de mon Inquiétude, perte de la quiétude de mes habitudes.
Ce sont les habits de ma Solitude, sans aucune turpitude
Je cherche une Liberté passée, voire dépassée, liée à la jeunesse.

La Santé c’est dans la maladie qu’on en ressent toute la valeur
Et cela, malgré toutes ces mauvaises et horripilantes Humeurs
C’est le coeur Joyeux que je fuis le quotidien sans joie.
L’Amour c’est le sentiment éperdu, veuf il est perdu
Et sans femme, je ne cherche plus de compagne seulement de la Compagnie
Car la chose la plus dure en ce monde réellement est de vivre sans amis.


A Daniel  le 06 /03 /2009

Fabien Rogier dans Poésie.
- 696 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.