Johnny est mort ! Vive Johnny !!






Je m'appelle Jean-Philippe Smet 
Je suis né à Paris 
Vous me connaissez mieux 
Sous le nom de Johnny 
Un soir de juin en 1943 
Je suis né dans la rue 
Par une nuit d'orage 

Oh oui, je suis né dans la rue 
Oh oui, je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 

Je suis né dans la ville 
Où les murs sont toujours gris 
Derrière un terrain vague 
Où se trouvent les taudis 
Dans un berceau de fer 
Je devais grandir 
Ne vous étonnez pas 
Si je ne sais pas sourire 


Parce que je suis né dans la rue 
Oh oui, je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 

Je n'ai pas eu de père 
Pour me faire rentrer le soir 
Et bien, souvent ma mère 
Travaillait pendant la nuit 
Je jouais de la guitare 
Assis sur le trottoir 
Le cœur comme une pierre 
Je commençais ma vie 

Parce que je suis né dans la rue 
Oh je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 

J'ai dû me battre 
Pour avoir la vie que j'aimais 
J'ai dû me battre 
Encore plus fort pour la garder 
De tous les côtés de la ville on me cherchait 
Les poings se sont serrés 
Depuis je n'ai pas changé 

Parce que je suis né dans la rue 
Oh je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 

Maintenant je ne vis plus 
Où les murs sont toujours gris 
Mon nom est en argent 
Et ma guitare est en or 
Mes chansons d'hier 
Sont bien les mêmes qu'aujourd'hui 
Mais quand la nuit arrive 
Je retourne dans la rue 

Parce que je suis né dans la rue 
Oh je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 

On me parle avec respect 
Je dîne chez des rois 
Je suis né dans la rue !


On me choisit mes amis 
Les meilleurs qui soient 
On voudrait me faire changer 
Mais c'est une cause perdue 
Vous perdez vot' temps 
Je reviendrai à la rue 

Parce que je suis né dans la rue 
Oh je suis né dans la rue 
Je suis né dans la rue 
Dans la rue 

Quasimodo dans Poésie.
- 80 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.