La banane

Une banane, en Afrique

Je venais d’un pays où la peau était claire,

Avec toutes mes envies et pas mal de frontières.

J’avais faim de pouvoir et pas un seul tourment,

Je croyais mon savoir digne d’un monument.

Pour moi le mot « voyage » me vêtait en touriste,

Le caviar à ma table était tête de liste.

Mes mots valsaient sottises, mon bonheur était sûr,

Même l’océan soumis me léchait la figure.

Et puis… au gré des jours, je la vis, sans chaussure,

Cette enfant de l’amour perchée sur des ordures.

Elle berçait doucement une poupée  en or,

Une peau de banane, son unique trésor.

Mon cœur était coriace, mon soleil en colère,

J’avais des lunettes classe, une casquette à visière.

Un visage fleur de lys, de la soie sur ma peau,

Mon parfum « Injustice », des souliers en croco.

Dans une main elle serrait sa banane magique,

De l’autre elle dégustait un morceau d’élastique.

Elle semblait un moineau picorant du plastique,

Et chantait pour sa faim tout en restant pudique.

Je n’étais plus très claire, me sentais dérisoire.

La honte sur mes grands airs pleurait des larmes noires.

Elle quitta sa merveille et m’offrit sa banane :

-    C’est ma poupée dit-elle, t’es triste car t’en as pas !

Je lui ouvris les bras et pour la première fois,

L’Afrique m’embrassa et je connus la joie.

Pas celle de l’encensoir, ni celle du vantard,

Celle du savoir aimer au-delà du regard.

  Mahlya

ange dans Poésie.
- 1394 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé La banane

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
duchesse Je n'ai pas aimé, mais ADORE. Il y a beaucoup à apprendre dans ce texte. Il m'a donné des lames d'émotion. Merci à vous
delta delta Magnifique !
chavigner Poésie plein de tendresse. J'ai bien aimé.Votre écrit me rappelle un court séjour en Egypte où les touristes sortaient d'un car et lançaient aux enfants des pauvres,qui tendaient leurs mains un peu plus bas, des bonbons.Au bout de quelques minutes ces touristes se sentaient mal dans leur peau d'avoir fait ce geste et remontaient gênés dans leur car.Les mômes étaient contents d'avoir eu des bonbons c'est vrai mais que pensaient leurs parents?
ange Chavigner... nous n avons pas toujours le juste mot ni l exact geste au bon moment mais il faut en tirer une leçon. Merci Ange
sandisa j'aime tout particulièrement le dernier vers...
Momo Merci Ange pour cette belle ecriture, ça me va droit au coeur, j ai aimé particuluerement les derniers vers qui soulignent le partage une parmi tant de valeurs humaines presque oubliées ou utiliser à d'autres fins, je crois que c est gens la sont mieux nantis même si la balance
Se panche dans l'autre sens. Mes amitiees et bravo. Momo
Lucie Laval Très beau poème Ange, en particulier cette image de la petite fille qui berce sa banane... Très émouvant !
ange Merci mile fois Lucie. J'ai vécu en Afrique un apprentissage de vie.
Lucie Laval J'imagine en effet que c'est à la fois très dépaysant et très enrichissant..
Gnou Allier tant de douceur et de légèreté avec un sujet d'une telle violence ! J'en redemande !
zoraicha Transmettre de si fortes émotions partant d'un vécu ou d'un imaginaire demande du talent et vous n'en manquez pas ange!Oui,en effet, la vie est un éternel apprentissage!
Noel Turo Très émouvant, surtout pour ceux qui ont découvert l'Afrique, dans une période de leur vie.
Claude Sensible.
Perceval Formidable !!

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable
Tu étais formidable, j'étais fort minable
Nous étions formidables

Stromaë

ton poème est aussi émouvant que cette chanson que j'adore ! bises

DIS-MOI

Poésie  417    10  

OU SONT LES TOURTERELLES ...

Poésie  693    5  

JE NE SUIS QU` UN OISEAU ...

Poésie  710    7  

CHERS ECLATS DE CHAIR

Poésie  685    6  

LES PARENTS

Poésie  843    9  

A mon Chou suite de Monde

Poésie  787    2  

une rue

Poésie  910    12  

JE T’INVENTE (poésie libre)

Poésie  893    13  

ELLE AVAIT BIEN ...

Poésie  740    9  

JOIE

Poésie  687    6  

PARDONNE-MOI OH VIE !

Poésie  673    6  

LA MAISON DE RETRAITE

Poésie  618    8  

Parlons tous en musique

Poésie  809  

ELLE AVAIT DES YEUX

Poésie  597    7  

message dune amie du cœur

Poésie  825  

La Sonate

Littérature  1197  

La Vieille Chapelle…

Inclassable  719    6  

MINA...

Poésie  1005    6  

Tu verras, tu verras ...

Poésie  709  

Sensations oubliées

Poésie  708  

La fuite de l'instantané

Poésie  53  

l'Aquarelle…

Poésie  979    7  

S'élève

Poésie  862    4  

Désillusions de cupidon…

Poésie  527  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.