La caisse de Jeanne

"Jeanne est demandée pour sa caisse"

"Jeanne pour sa caisse"

Criait une voix dans le micro

Aux oreilles à moitié endormies

De mines patibulaires

Qui faisaient la tête

En faisant la queue

En attendant Jeanne

Mais ou est passée Jeanne

Serait elle partie avec la clé des champs

Pardon

La clé de la caisse

Mais en même temps

C'est bien sa caisse

Si on en croit nos oreilles

"Jeanne pour sa caisse"

Criait insipide la voix dans le micro

Et toutes ces ombres sans soubresaut

Sans plaisir

Et sans envie

Longeant les rayons

Comparant

Quoi

Les prix

Même  pas

Tout est à jeter

Sur ces rayons

Ou presque

A vos fourneaux

Mesdames

Mesieurs

Il suffit de peu pour être heureux

Petrissez votre pain

Respirez son odeur

Respirez la vie

Desertons ces lieux de désolation

Ou tout le monde est malheureux

Mais ou est passée Jeanne

Serait elle partie avec la caisse

Dans une belle caisse acier chromé

Son Prince charmant l'aurait subtilisee

Lui aurait il susurrè à  l'oreille

"Viens ma Jeanne

Laisses tomber ton faux sourire"

Au suivant

"Avez vous votre carte de fidélité? "

"Viens ma Jeanne

Allons baiser dans les près

Viens ma Jeanne

Prends ma main

Avant que le géant nous dévore

Tu es la plus belle à  mes yeux

Ne vois tu pas le mépris

De tous ces gens venus se remplir la panse

D'insanités

Moi je ne vois que toi

Tu es le soleil

Tu es la lune

Tu es la mer

Tu es la vie

Vite

Allons nous allonger dans l'herbe verte

Allons nous remplir les yeux de champs de coquelicots"

"Vous pouvez insérer votre carte bleue"

"Viens Jeanne

Je veux entendre ta vraie voix

Celle qui chante et qui fredonne

Non tu ne rêves pas"

"Jeanne pour la caisse numéro 5

Jeanne est demandée pour  sa caisse"

lifesof dans Poésie.
- 100 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.