La coquille

Il était une fois
Une coquille de noix
Elle aurait pu être coquille d'oeuf
Ou d'escargot
Ou carapace de tortue
Ou, tout simplement, coquille typographique
Ou, même, une coquille de nacre.
Non! Non! Elle était coquille de noix
Voilà...
Elle n'avait même pas de calcaire,
Ce qui ne l'empêchait pas de voguer sur la mer!
Emportant ma grand-mère
Qui voulait prendre l'air,
Bon voyage! disait mon grand-père,
Et, surtout, bonne mer!
Et, sans en avoir l'air,
Comme toujours,
Il avait trouvé le moyen d'écarter son épouse
Pour écouter du blues
Tout au long du jour.
Pendant ce temps, sur l'océan,
Ma grand-mère, tout à loisir,
Enfilait, avec plaisir, des perles de corail,
Aïe! Aïe! Aïe!...
Une haute vague, blanchie d'écume,
Retourna le frêle esquif,
Qui heurta un récif.
Quand ma grand-mère
Se retrouva à la mer,
Quel festin!
Se dit le requin.
Mais un gentil dauphin, qui passait par là,
Attaqua le méchant requin
Et prit grand-mère sur ses reins,
Oh la la!
Pour lemporter sur lautre rive
Quel voyage ! pensait ma grand-mère…
Voyager sur un dauphin,
Nest-ce-pas le fin du fin ?
Cest grand-père qui va être jaloux !
Quand elle se retrouva sur la plage
Ma grand-mère prit son petit déjeuner
Et goba quelques bigorneaux
Pour se remplir lestomac…
Que cest bon ! Et elle sendormit

Nanouelle dans Poésie.
- 29 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.