La déesse de l'amour

Ma déesse de l'amour
Ce n'est pas une Citroën,
C'est ma Valentine,
Mon mec à moi
Avec sa coupe de cheveux courts,
Et son air à la garçonne.

Parfois elle est un peu garce,
Parfois elle ne l'est pas,
Mais je l'aime, je la sens 
En moi, quand glissent ces doigts
Délicats en moi.

J'ai son goût de rose,
J'aime sa couleur d'opale
Comme la mer du mer nom,
Et les couleurs des galets
Me rappellent celles de ces
Cheveux.

Oui, voilà telle est ma Valentine,
Elle est mon Ondine !

Justine Sahin dans Poésie.
- 91 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.