LA FLEUR DU FEU

(Invalid img)

Derrière la force du feu se cache la douceur d’une fleur
 

La fleur du feu
 
Elle hérite plus la force de son père que la douceur de sa mère
Une fleur qui a su incarner des feux brulants d’intérieur
Déterminée, vêtue d’une tenue camouflée, elle est là
Dès l’aube, militante dans un perpétuel combat
Le moral au point face à l’adversaire
Dans cette frontière, loin de ses parents, de ses chers
Prête à défendre avec ferveur sa patrie
Chaque jour, ses pairs s’y périssent pourtant la vie
Là où la levée et le coucher du soleil se mélangent
Le jour sans répit, la nuit, elle vit des rêves étranges
Elle atterrit dans un groupe de soldats, un monde ailleurs
Dans son sommeil écourté, elle aperçoit tantôt du feu, tantôt des fleurs,
Dans deux horizons où des ex-combattants se sont trébuchés, paradis ou enfer ?
Aussitôt réveillée, elle rêve de planter une fleur dans ce milieu désert
Dans lequel l’adage est de bâtir la paix par les feux de la guerre.

 
Hommages à toutes ces femmes combattantes – à ces hommes combattants en Syrie et ailleurs dans le monde…
Louve 18/06/18

louve.hianja dans Poésie.
- 202 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.