La kacynie 2

Si d'un coup de pinceau,
Je devais vous bâtir,
C'est sûre seraient moins beaux,
Vos grands yeux de plaisir .

Si d'un trait de stylo,
Je devais vous décrire,
J'aurais mit comme il faut,
Plein de virgules pour vous écrire

Si d'un Corps d'oiseau,
Je devais vous déplumer,
C'est pas du corbeau ,
Dont je vous aurais tiré.

Si d'une fouille archéologique,
Je devais vous découvrir,
C'est d'une pierre magnifique,
Dont j'aurais pu vous ressortir .

Vous êtes une terre sacrée,
Rien ne peut vous résister,
Je suis votre victime,
Votre ami intime.

Sur vos deux seins,
Coule le saint vain,
Des lèvres qui sont votre,
Cuit la communion des apôtres.

Vos yeux éclairent des ombres,
De mon âme sombre,
Sous la poussière de vos pas,
Ruisselle mon âme vers Golgotha .

Vos cheveux traînent la croix,
Sur mon corps enchaîné,
Me voici libéré
Mais sans aucune voie.

Ho douce kacy
Ma tendre amie
Jusqu'où ma Mie
Vous suivrais-je ainsi?

lutaire.nlomo9 dans Poésie.
- 395 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.