La legende du bicolore haitien

Alors que Dessalines sur ses pieds intrépides,Son front encore teinté du sang de libertéMarchait au milieu de ses bons et braves guerriers,Un sommeil doucement immola son âme candide.
Il était déjà dans le Sud au camp Gérard Où des braves tels Gérin et Boisrond TonnerreÉtaient déjà prêts pour cette rencontre salutaireQui créa la force de l’invincible étendard.
Dessalines, le géant de l’indépendance,Gagné par le sommeil de soldat fatiguéTrouva dans le camp la fraicheur d’un cocotier,Se coucha et laissa errer sa vaillance.
Cependant qu’il sommeillait et rêvait encoreQui sait ? De victoire, de gloire, de repos,Un ange vint et appela : « Grand héros !! »« Seigneur », répondit le héros du bicolore.
Et l’ange, l’ayant pris par la main,Lui fit explorer une terre solitaire, fertileTrès belle et montagneuse, nommée la PERLE DES ANTILLES.Alors l’ange lui dit : « C’est ton destin,
Vas donc prendre possession de ce paysIl est à toi et à ta postérité,Soyez donc tous unis dans la fraternité,Soyez d’un seul pays, d’une seule patrie.
Que celui qui veut vous diviserSoit mis à mort et exterminé. »Et l’ange s’en alla enchantéFredonnant un chœur de liberté.
Dessalines soudain debout sur ses piedsComprit que Dieu l’eut nommé MESSIE DES NOIRS,Et qu’un ange lui a emprunté ses pouvoirs,Se tint au milieu de tous et dit : « Guerrier s !!
Nous devons vivre libres ou mourir, jaunes et noirsQue les européens ont cherché à diviser.Vous ne formez aujourd’hui qu’une postérité ;Soyez frères et combattez jusqu’au bout pour le territoire.
C’est le gage de votre liberté, de votre salut ;C’est le secret d’être invincible ;C’est notre boussole invisibleAfin que de tous notre droit soit reconnu.
Ainsi, une force les poussa vers l’ArcahaieOù Dessalines, voulant la liberté de ses frères,Attrapa un tricolore et avec colèreDéchira le blanc, couleur des français.
Alors le bleu et le rouge recousus par CatherineFurent le symbole de nos guerriers.Hommages à eux, ces amants de liberté,Ces marrons de vallées, de grottes et de collines.

Davastruc dans Poésie.
- 612 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.