"La Lettre"...

30-03-11- Avoir « Vingt Ans » …
N’est-ce pas une belle ingénue, dont le propre est d’ignorer sa beauté ? Se baignant dans l’onde claire de la Jouvence, pour rester hors du temps !…
On la croise souvent, tenant à son bras de jeunes cœurs, pleins de naïveté…
Après le temps des semailles… Celui de la moisson.
Pour lire la suite et vous abonner:
https://poesiesvoiretentendre.wordpress.com/

Noel Turo dans Poésie.
- 112 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.