La limite est invisible mais infranchissable

Quand l'envie me surprend
Au liseré,  mes barrières 
Me stop dans mon élan
Meurtrissant ma chaire...

Tes échos se suspendent 
L'apesanteur du non-dit
Tes ralentis se pendent
À la pause d'interdits...

Conscience, impossible
De lutter contre toi
De ta voix inaudible
Tu as raison de moi...

La frontière est si prêt 
Pourtant insurmontable 
Le passeport périmé
Pour toi petit diable...

Je te plie et te range 
Dans un mini recoin
Ou, mi or mi ange
Je t'aime pour moi... Point

Naromi dans Poésie.
- 892 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.