La mer

Mouvance en beauté, aux reflets d'argent, tu m'attires et me séduis

Mer d'immensité, aux vagues exaltées, sur tes crêtes frémissants, mon esprit surf et s'évade,

Mers aux horizons sans fin, aux vapeurs d'été, aux envies d'aventure, aux parfums d'éternité,

Je me berce aux rythmes de tes tourments venteux, de tes frénésies joyeuses et hypnotiques.

Quand le soir , soleil d'or sublime l'horizon , et que des milliers de lames d'argent scintillent,

Je pense aux grands voyage, à l'hermione, aux Amériques, aux Alizées, à J Brel sur son catamaran.

De grands oiseaux se jouent des vagues, et m'emportent en de grands rêves d'aventuriers.

La mer m'appelle, et me parle au travers de ses spectacles immuables et féériques,

Du doigt, je touche la perfection, la mouvance, la vie, l'immortalité, et songeur je savoure chaque instant.

Rien ne me semble plus beau, plus intense que cette contemplation sans fin d'une force éternelle, aux lumières d'argent, illuminant les golfs clairs comme le chantait si bien Trenet.

Marc de St Point dans Poésie.
- 90 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.