La note aigüe de la scie.

La note aigüe d'une scie électrique retentissait froidement sur les côteaux. Aménagée au coin d'une grange isolée, la cheminée de sa pièce à vivre ne devait pas s'éteindre de l'hiver. Il préparait les stères qu'il faudrait jusqu'au printemps. Haut dans le ciel, une formation en V pointait vers le sud, c'était le premier passage des grues. En reprendrait-il un jour, lui-aussi, la direction, celle d'une embellie dont il ne rêvait plus beaucoup, tant son sommeil devenait rare ? C'est en plein été de la vie que la mère de sa fille leur avait été enlevée, quelques années auparavant. Le choc avait été brutal, il n'avait plus pensé à lui. Pour préserver ce qui pouvait l'être encore de leurs espoirs, il y avait tout sacrifié, jusqu'au travail de leur vie, jusqu'à ce qui lui restait encore d'avenir, tout pour sa fille, pour ses petits-enfants. Un rebond providentiel s'était présenté, espoir inattendu. Toujours aussi entièrement il s'y était consacré. Mais le rebond n'avait pas été à la hauteur de la promesse, il avait du revenir encore aux moutons qu'il n'avait pas. Résigné, il coupait son bois.
Le plus dur n'était pas la précarité dans laquelle il se trouvait. Revenir à une vie simple avait un aspect de ressourcement qui aurait même été vivifiant en d'autres circonstances. Mais dans cette précarité, la visite de ses petits-enfants s'était faite des plus rares, et il n'avait plus les ressources suffisantes pour les visiter autant qu'il aurait pourtant été vital le faire. C'était un peu, pour lui, comme assister à sa propre disparition. Chaque fois que leur sourire, leur voix, leur regard, lui venaient à l'esprit, son coeur saignait de ne pas les voir en chair et en os, de ne plus pouvoir leur dire tout ce qu'un grand-père à la vie si remplie pouvait avoir à transmettre, à commencer par l'amour avec lequel il avait élevé leur mère. Le téléphone sonnait presque toujours dans le vide, et ce vide l'envahissait comme la note aigüe de la scie retentissait froidement sur les coteaux.

Jérôme dans Poésie.
- 46 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.