Là ou l'on a semé la graine...paroles de jf.bernardini i muvrini

Là où l'on a semé la graine

le vent n'avait pas de repos
mais le geste en valait la peine
les arbres ont poussé plus haut
quand on a tracé les sillons
la terre était d'amertume
mais l'amour a fleuri au fond
là où l'espoir était de brume

quand l'hiver le feu bienveillant
ne pouvait calmer l'impatience
on défiait les frontières du temps
lorsque les cœurs faisaient silence

parfois des gouttes de mémoire
sur nos semences d'avenir
s'en allaient affronter le pire
là où dérivait l'histoire

mais la source presque invisible
le petit cours d'eau obstiné
a creusé jusqu'à l'impossible
les chemins de fraternité

là où l'on a semé la graine
le vent n'avait pas de repos
mais le geste en valait la peine
les arbres ont poussé plus haut
mais le geste en valait la peine
l'amour a poussé plus haut


Merci à toi Jean François

lilicamilea dans Poésie.
- 1022 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.