La petite fille dans le placard

Je dédie ce poème à Gibet

Pardon petite fille
De n'avoir osé
Ouvrir ce placard
Ou l'on t'avais cachée.

J'ai honte de moi même
Et je fuis ton regard
Ton sourire me gêne
Je lis ton désespoir.

Tu auras bien raison
Petit ange blessé
De fuir ma maison
Mon manque d'humanité

Pourrais-je un jour
Te serrer dans mes bras
Je promets en retour
De veiller sur toi
Petite fille pardonne moi.


Jacqueline le 22/04/2009

lilicamilea dans Poésie.
- 954 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.