La pyramide d'Orion

Puissante, imposante, de ta géométrie parfaite, sur le sable, en royal maître, tu montres la voie des dieux et  des pharaons.

Masse de pierres polies, aux mystères anciens, tu t'imposes et fascine.

Tu es la porte du temps et des infinis, la projection spirituelle et mystérieuse, vers la déesse ORION.

Tu domines, de ta masse millénaire, les terres arides, pourtant jadis si riches, protégeant l'esprit de pharaon, et les secrets Atlantes.

Ta renommée est universelle et tes connaissances gravées pour l'éternité en de profondes et secrètes galeries.

A tes pieds, sommeille un veilleur, mi homme, mi bête, le Sphinx aux énigmes in trouvées.

Il fut un temps, où le blanc de tes murs, te donnait l'éclat d'un diamant tombé du ciel.

Ton pyramidion d'or, a longtemps défié le dieu soleil, faisant de toi , le phare du monde et de la connaissance sacrée.

Tu veilles désormais en seigneur des mers de sable, sur des lieux de légendes, de secrets d'un monde englouti.

Tu as l'âme des étoiles rougeoyantes, la mémoire de pierres de plus de quarante siècles d'existence.

Puisses-tu, à nouveau, répandre ta vibration cosmique, étendre ta lumière de l'antique sagesse, d'une connaissance qui te vient de bien haut et d'un temps où l'homme savait encore parler aux étoiles .

MARC DE ST POINT. ( hrm). 

Marc de St Point dans Poésie.
- 233 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.