Triste rencontre

Sur le chemin me promenant
Devant moi surgit un manant
Avec des yeux couleur noisette
Sur le dos une salopette

Pour canne un vulgaire bâton 
Dont il se servait à tâton
Son regard vide me fit peur
Il exprimait de la douleur

Je vous fais peur la demoiselle
Vous n'avez  pas  l'air d''une oiselle
Sur ses joues coulait une larme
Elle représentait sa seule arme

Je recherche mon tendre amour
Elle a disparu pour toujours
J'ai  éprouvé tant de pitié 
Que chez lui je l'ai ramené 

ROSE dans Poésie.
- 88 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.