La ruche.

LA RUCHE …

Lorage était proche …
La chaleur avait écrasé de plomb toute la journée.
La ruche était énervée.
Les abeilles tournaient en rond,cherchant on ne sait quoi …

Attaquer la voisine, oui, cest ça, lattaquer !
Pour qui se prend-elle cette Mélusine ?
Je fais mon miel mieux que personne, dailleurs, on vote pour moi …
Je vais rentrer dans le tas !

Un bourdon fit apparition, alors quon ne lavait invité …
À la Reine, il sadressa :
- Tu es de pacotille, ton règne nest quillusion …
Je te montrerais comment on dirige !

Et les abeilles bourdonnaient :
- Il a raison, cest lui le meilleur
- Pas du tout, notre Reine lui est supérieure
- Son miel est frelaté, périmé, pérempté …

Un scarabée qui passait par là décida de mettre fin aux jérémiades !
- Je vais vous dire ce que je pense …
- Par pitié ne dis rien, la reine va se fâcher ainsi que ses ministres !
- Jen ai marre de lhypocrisie, je parlerais …

- Ne voyez-vous pas que la ruche se désertifie ?
Ceux qui restent le font par habitude, par mansuétude, par copinude …
- Copinude ? Ce mot nest pas régulier !
- Soyez-le vous-même et la ruche reprendra son cours, dispensera son miel,
celui des mots quon aime tant …

bourguignat.gerard dans Poésie.
- 764 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.