la vie instantanée dun fleuve

Le rideau d'eau de la cascade de l'amour m'emportai
Où le phrasé est coupé, yeux grands ouvert, corps en apnée
je vois par mon esprit, où léboulis de la cascade me porte
Elle me projette où, ces diamants au fond de son ventre
elle me verse dans le vide avec les cristaux deau, et le reste

De liquide fluide, au goût sableux des eaux
Touchant le fond avec ma peau, au choc à contre calleux
D'où nous tous fûmes, tous éjectés dans les aires
Où l'on inspirait le grands nidifies en pleine poumons...
Ah ! Quand à nos lèvres ouvertes, envers ce ciel étendu ouvert

En un ah !...Sortant de cette belles cascades, flamboyantes d'amour
Dévoilant un spectacle inégale, brillât à mille feu, et frappant
D'où naît la vie depuis ces chutes des eaux, desquelles tout est vivant
le colibri, de son pic se nourrit de ces nectars laissés en cadeaux,des entrailles issues de léboulis au gout mielleux frais du cantaloup...

D'où, tous les êtres vivants, dansent tous en féerie grande fête
Aux sons d'Orchestre invités par la famille de colibri, et ancêtre à célébrer ces scintilles, de toutes ses couleurs varié dinsectes et d'oiseaux
Et papillons, tous issues des cette merveilleuses écroulement des eaux En heurt de son cœur insaisissable, joue une orchestre de fous

Le tout entouré des horizons aux plus profonds
En ceintures de millions de couleur et tons….
Ce soleil envers la journée, regardant la lune et le vent souriant
Aux abords de ce merveilleux, palpitant mon cœur, ce fleuve
Les amoureux de linstants se font expulsés en trêve
Malgré le refus de me réveiller, que je ny arrive
Forcée mon dieu, je quittai ce paradis, mon rêve...


Yama.
12/2/14/Texte # protégé #
À vous, mes belles étoiles du ciel qui brillent tant dans mon cœur.

yedri2012 dans Poésie.
- 1392 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.