lacollinedecettefemme

Loin de moi je suis triste
Alors que mes larmes
Coule le long de mes joues
Ors, les oiseaux sont joyeux
Lorsque le soleil surmonte
La colline de cette femme
Irrésistible à regarder sa
Nudité avec la main caresse
Et sa beauté de son corps
Domine les hauteurs
En pensant à sa fiancée
Car on vit dans une société
Embêtant pour l’infidélité
Trop tôt touche des couples
Très pressé pour se marier
Et au bout, ils divorcent
Faut-il rester seul ?
Et dormir à s’ennuyer
Moi , je ferais l’amour
Même si c’est compliqué
En pensant à toi.

Philippe,

desboisphilippe dans Poésie.
- 307 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.