L'amitié virtuelle donne des ailes

J'ai beaucoup apprécié de vous lire récemment,
Et votre écriture si fine, si bien ciselée, démontre
Tout votre talent de charmeur de notre temps,
Nous nous sentons comme une trotteuse de montre,
Accourant dès que vos écrits apparaissent sur le site.

Vous nous faites preuve de votre amitié sincère,
Et j'en suis toute fière de l'avoir ainsi reçue,
Je serais un peu votre confidente, votre grand-mère,
Car sans connaître votre âge, et sans vouloir vous mettre à nu,
Vous êtes un peu mon petit fils, un ami vous fîtes.

Merci pour votre amitié naissante loin des ombrages,
Et j'ai beaucoup de plaisir à vous lire ici et là,
Au gré de mes heures de solitudes sans âges,
Et dès que je vois apparaître un de vos poèmes, pas
A pas, j'accoure dévorez vos écrits silencieux
Mêlés d'une grande sagesse et d'un nectar mielleux.

Raymonde Padioleau dans Poésie.
- 450 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.