L'aube

L'aube pleure de la rosée
La rose emperlée
S'ouvre dans le jardin
Ô coeur enjoué

Marguerite Voltaire

De Margotin dans Poésie.
- 159 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.