L'automne arrive à grand pas

L'automne en son habit doré
Chasse petit à petit l'été.
Un balai, à l'entrée de sa porte,
Couche sur un tapis feuilles mortes.

Pas à pas il pose sa teinture
Sur les arbres, sur les rameaux.
Le soleil sort de son lit chaud,
Rendant plus douce la température.

Dansent les feuilles dans le vent,
Comme les beaux papillons volants,
D'aventure au firmament.

Tournoyant dans les arbrisseaux,
Au coeur mélancolique, les oiseaux
Partent vers un autre horizon.

Marguerite Voltaire

De Margotin dans Poésie.
- 233 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.