Le bleu qui donne le blues

Écrire des poèmes d'amour
Me donne parfois l’amertume.
Le dessiner chaque jour
Avec le bleu de ma plume
Sur une page velours.
Alors que mon cœur
Ne connaît pas ce bonheur,
Chante à l'oreille de ma plume,
Moi aussi je veux cette fleur
Que si souvent je décris
Sur une page blanche qui périt.
La vie qui marche aux sentiments
Qui tiennent le coup longtemps,
S'envolent comme l'oiseau
De mon puits sans eau
Avant d'écrire ces mots bleus
Que me livre mon esprit.
Moi aussi, je veux cet amour
Pour mes nuits solitaires,
Donner le spectacle de mon corps
Qui tremble et frémit
Sous les caresses de douces mains,
Livrer toute cette chaleur
Du volcan de mes entrailles,
Les trémolos qui s'échappent 
Doucement de ma gorge,
Ses cris et ses soupirs.
Quand je relis les mots bleus
Que chaque jour ma plume
Couche sur une page blanche,
Tous les ébats amoureux,
Les interdits que l'on ose,
Les yeux mi clos emprisonnés
Dans le regard soleil
D'une amante toute fiévreuse,
Monte en moi ce doux aveu,
Avoir cette amante amoureuse,
Lui donner mon corps et mon âme,
Être l'ombre de son ombre,
Ne plus être les mains vides,
Le cœur sans joie,terre aride,
De mes nuits de sommeil 
Dans la triste solitude .    

Visiteur dans Poésie.


Ce texte à inspiré les textes suivants

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.