le boulanger.

debout prés du  pétrin pour faonné le pain.
il blèsera l'esquine pour prendre la farine..
les sacs sont bien trop gros il pèsent cent kilos
mais a chaque mesures il mettra la levure.
la pâte doit lever avent de l'enfourné
dés que le feu pétille il posera les grilles.
c'est bien sur les sarments que cuira le froment.
écoutons le craquer c'est une bonne fournée
 c'est au tour des fougasses pour les hommes de chasse
pour plaire a la patronne il fera des couronnes
des gâteaux à l'anis pour la belle Anaïs.
des tartes a l'amande pour madame Fernande
éclairs au chocolat, pour se lécher les doigts.
les bûches  de noël ce qui est naturel.
toute ces gâterie dans sa boulangerie.
cet homme est merveilleux il ne fait que des envieux.
mais le pain est sacré il est dur à gagner
nous bénirons le pain pour tous nos lendemain 
c'est comme l'amitié sachez la partager
.

jacques83navigateur dans Poésie.
- 134 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.