Le chêne

Ce soir
Au pied du noble chêne 
Je viendrai m'asseoir 
Comme le vieux loup solitaire 
Au milieu des mousses et bruyères
Survivant de milliers d'hivers 
Sous ses branches séculaires
Parmi les feuilles de lierres... 
Aujourd'hui, comme hier 
Loin des peoples, des medias 
Des bruits, des tracas  
Des foules... 
Des tapis rouges qu' on déroule 
En ces premiers frimas... 
Quand les actualités s' enchaînent 
Que le monde se déchaîne 
Quercus Robur
L'histoire a la vie dure
L'humanité souffre et endure 
Pour quel futur ? 
Entre paix et guerres
Les hommes  galèrent. 
De César à Neron
De Charlemagne à Napoléon 
Comment se faire, une raison ? 
On se bat encore,  pour une terre promise 
Un lopin de pierres, une fontaine, une maison 
Le cerisier ne donne plus de
 cerise
L'arbre de Judée,  semble se faner 
Pauvre Olivier... 
Je t'ai vu pleurer 
Sur des terres arides et dessechees
Les forêts brûlent
Les vents du Nord hurlent 
Des empereurs fous
Mènent les peuples à bout... 
Sans radio, ni portable 
Dans cet instant marginal 
Au coeur de ce silence irréel 
Je contemplerai, encore les étoiles du ciel... 
Tu vois, une année s' en va
Une autre arrive 
Nos sociétés dérivent 
Comme des bateaux ivres 
Sur des mers d'illusions
Des nuages de pollutions
Sous des montagnes, d'objets de consommation... 
Chaque jour, la télé nous matraque de publicités
Pour nous inviter, à acheter 
Des gadgets inutiles
Des objets futils 
De la belle auto, au frigo
De l'écran plat, à la vidéo... 
Ou sont passés nos idéaux 
Pauvre Victor Hugo 
La colombe a perdue son rameau
Dans ce mois de Noël 
On cherche l'essentiel 
L'étoile du berger 
Me fait encore espérer et rêver 
Naissance 
Rime avec renaissance 
Songe fou
L'agneau, n'a plus peur du loup
Dans la légende du roi Arthur 
Entre bien et mal
Chacun cherche son Graal
Quercus Robur
Ton nom, s' inscrit dans notre futur. 

delta delta dans Poésie.
- 49 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.