Le cœur en contre jour

Lui était un militaire  
Il partait tôt le matin
Oubliant souvent son arme
Il n’était pas très malin 

La divine providence
Fît gagner l’homme au loto
Les cocus ont de la chance  
Il l’épousa aussitôt 

La belle devenant riche
Ne voulait plus d’un amant
Moi j’avais le cœur en friche
J’ai dû quitter Saint Amand  

J’en ai les yeux plein de larmes
Je tenais à notre amour
La belle avait tant de charme
Mon cœur est en contre jour

Je peux remplir ma valise
De nos serments  disparus
Sa décision est prise:
Amant tu n’es qu’un intrus !

C’est pour oublier ma peine
Que je me saoule aujourd’hui
Pourtant  je n’ai pas de haine
J’envie surtout son mari  

chavigner dans Poésie.
- 684 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.