Le début et la fin dun rêve

Le début dun Rêves et, illusions
Aimer ne peut-être que frustration
Ne point jouer avec lamour en construction
Pourquoi doit-on en affliction ?...
Nayant ni visage ni repenses à des questions
Jeu denfer sur laffection profonde, dure punitions
Comme ceux qui se laissent se manipuler par le démon
Léternité ne sera assez devant le divin à simplorer pardons !
Comme tu as promets cette vie
Dans les entrailles de ta vie durent fraction De nos vies me traversas lesprit Pendant, ty neus rien saisis Je tai en tout, en carré saisis

Tu causes tous ces tracas !…. De ces lieux si en bas daprès toi, cest pourquoi ? À fin den pouvoir jouir ? Ah ! Humain, mieux sen fuir !
Tout CÉtait-ce claire non vrai…..
En menterie et si courte ta vie, sa vie
C'est ainsi que limaginaire, qui
est vrai fini!
Car, illusion ne existasses en vie
Car, ceux jamais n'étaient
Que des mirages, les âmes brûlés
Merci pour ces beaux et courts rêvés...

Qui me balançait sûr les rives de notre Île...
déserte que pour nous en belle lune du miel! Planant enivrés damour menant en tes ailes sous tes écailles mon prince, moi princesse rêveuse toute belle!... toi et moi, nos pieds au rive de ton corps, sur le sable de lIle tout deux conduits en dessus de tour Disney où anges cruciales,
Nous sourit Depuis notre Île paradis damour éternel !


Yama.
28/7/11
Publié 28/7/13

yedri2012 dans Poésie.
- 250 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.