Le détective. (suite 2 et 3 )

LE DÉTECTIVE (Suite 2)

La Princesse avait réellement lair désespéré !

- Pourquoi ne pas avoir appelé la police ?
- Impossible, Brett, les Russes ont une mauvaise répétation sur la Côte !
- Hum, réputation, peut-être ?
- Jé mescouse de mon Francé !

- À quelle heure est-il sorti ?
- Trois hores à peu près.
- À trois heure de laprès-midi, tout le monde la vu alors !
- Non, trois hores dou matin !

- Drôle dheure pour acheter des cigares !
a-t-il un téléphone portable ?
- Oui, mais jé né connais pas lé nouméro, cé sécret !
- Ok, on est bien ! Donnez-moi le numéro de votre suite dans votre
gargotte !
- Souite Paradiso, pas dé nouméro !
- Jé, heu, je passerais vous voir demain matin ! Voulez-vous terminer
mon cocktail, Princesse ?
- Jé nousais pas vous lé démander …

(à suivre…)


LE DÉTECTIVE (Suite 3)

Le réceptionniste du Nesgreco était un ami denfance, nous avions fait la communale ensemble, il copiait sur moi pour ses devoirs, il ne savait rien me refuser !


- Salut Momo ! (Il sappelle Maurice)
Jai rendez-vous avec la Princesse Machin-chose skaïa, et je suis à la bourre !
- Salut Jean-Pierre !
- Je tai déjà dit de mappeler Brett, cest pas compliqué, m.erde !
- Scuse, joublie toujours ! Mais jvoulais te dire un truc à propos de la Princesse !
- Pas le temps, quel étage ?
- Avant dernier, mais écoute ….
- Salut Mo, jsuis pressé !

Arrivé à létage, je trouvais la Princesse sur le palier, en larmes, un portable à la main.

- Que se passe-t-il belle Princesse ?
- Mon mari a été enlevé, jai reçou oune démande dé rançon !
- Racontez-moi çà …
- Ils ont dit : Tou donnes 100 000 $, ou on lé toue !
- Il y a un rendez-vous ?
- Oui, roue de Lhôtel des Postes à la poste centrale …
- À quelle heure ?
- Il a dit : Tou réouni le fric et on té rappelle…
- Et vous avez les 100 000 $ ?
- Oui mais pas ici, à Moscouskaïa !
- On nest pas dans la m.erde !

- Brett, je dois prendre lavion et chercher les dollars … !!
- Cest une bonne idée, pourquoi pas !
- Mais je nai pas largent pour lavion… Brett, Brett reste avec moi, amore mio !
- Mais ! Vous parlez Italien ?
- Je parle houit langues, plus une secrète !
Mais jai faim, Brett, quand jangoisse, jai faim ! Jai fait demander un breakfast !

Dix secondes plus tard, on toquait à la porte…
- Oui, entrrrez !

Et je vois saffaquer mon Momo avec un chariot rempli de victuailles … !!!

- Alors, Momo, tu fais le room-service aussi ?
- Non, Jean, heu ! Brett, mais faut que jte cause …cest pour ça, jai demandé à monter le chariot !
- Écoutes, Coco, jtaime bien, mais là, tu me les brise menu-menu, on verra ça demain !
- Mais Jean-P, heu !, Brett, cest important !

(à suivre …)

bourguignat.gerard dans Poésie.
- 910 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.