Le lézard et le vieux fusil

Découvrant ce matin au dessus d’une armoire
Le fusil tout rouillé de mon tonton Grégoire
en voulant nettoyer l’arme du résistant
J'ai trouvé dans le fût un bien bel occupant

Un lézard y vivait à l’abri du regard
Aucunement gêné par l’odeur de l’homme
Un rayon de soleil se perdait par hasard
Sur ce fusil squatté et ce lézard vert pomme

Dans l’écume des jours j'avais déjà pu lire
Que des fleurs sortaient tout au bout d'un canon
En voyant ce lézard j’étais content de rire
Guerre tu étais loin, pardonne lui tonton

chavigner dans Poésie.
- 196 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.