LE PETIT COIFFEUR

Il était une fois un petit coiffeur
Qui tournait en rond
Dans son salon
Etant parfois en pleurs

Les clients se faisaient rares
Ils passaient devant l'entrée
Ignorant le pauvre homme prostré
Des idées noires dans le regard

Mais le Dieu de l'Amour veillait sur lui.
Une femme croisa son chemin
Elle lui tendit humblement la main
Alors, commença une nouvelle vie.

Ensemble, ils firent des projets d'avenir
Et la vie devint plus belle
Le petit coiffeur retrouva sa clientèle
Les mauvais jours ne furent plus qu'un mauvais souvenir.

douce rose dans Poésie.
- 1089 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.