le Pou et l'Araignée

LE POU ET L’ARAIGNEE

Au pied d’un arbre mort,
Dans la forêt moussue,
Pas au fond, tout au bord,
Un pou très affairé,
Sautillant et pressé,
En continuelle errance,
cherchait, vif et têtu,
Son humaine pitance.

Non loin de là, patiente,
Obstinée et prudente,
L’araignée aux huit bras,
Avançant pas à pas,
Tissait avec lenteur,
Acharnée au labeur,
Sa toile si fragile,
Sa dentelle de fil.

Le pou, pendant ce temps,
Vibrionnant et leste,
Empruntait cent chemins,
Faisait mille détours,
Pour satisfaire enfin
Son appétit gourmand,
Toujours aveugle et sourd
A ces beautés agrestes.

Il tomba vers midi
Par un heureux hasard,
Sur la tête velue
D’un berger endormi
Couché dans l’herbe rare
Et qu’il n’avait pas vu
Sa folle activité
L’en ayant empêché.

La tignasse dorée
Du pâtre fatigué
Lui offrait ce jour-là
Un plantureux repas,
Des agapes fortuites
Tout autant que…gratuites
Etaient à sa portée
Pour peu qu’il y agrée.


Mais sur ces entrefaites
Tout d’un coup alerté,
Le pou, sentant l’arnaque,
Reprit de la vitesse,
Evitant de justesse
La très sonore claque
Qu’agacé le berger
S’assena sur la tête.

L’infortune voulut
Que, tombant dans le vide,
Sa chute il terminât
Au centre de la toile
Où l’araignée placide
Ne bougeait pas d’un poil,
Attendant qu’une proie
Se prenne dans sa glu.

Le pou se débattit,
Hurla, cria, gémit,
Agita tous ses bras,
Ne réalisant pas
Que son destin scellé
Etait d’être mangé
Et que sa vie durant
Il n’avait…pas eu le temps.

Il en est dans la vie
Comme dans cette histoire :
La calme obstination,
La prudence et l’effort
Sont d’un meilleur rapport
Que vaine agitation,
Et bouger sans répit
Est enfin…dérisoire.

Faites comme le pou:
La vie se chargera
De faire avec vous
Comme elle fit avec lui.
Soyez comme l’araignée,
Réfléchi, appliqué
Et tôt ou  tard un fruit
Vous récompensera.

pierre.buovolo dans Poésie.
- 1274 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.