Le premier rendez-vous...

Comme si demain valait bien  tout une vie
Elle voulut que le jour se lève plus  tôt.
Ainsi douce et tendre, languissante l’envie
La couvre tout entière de son doux manteau.

L’effusion la porte au-dessus de la cohue.
Tout parait irréel tel un conte de fées.
S'allume son regard! L’instant tant attendu !
Nageaient des sirènes sous son rimmel parfait.

Le départ annoncé de ce train déjà là,
Elle gravit les marches vers un ciel vermeil.
Elle s’émeut de voir ses flottements de pas
Et sourit au souffle d un bonheur en éveil…

Comment reconnaitre cet homme jamais vu
Et qui ,pourtant ,depuis toujours connait si bien ?
Il aurait surement, se dit-elle l’air perdu,
Les traits de son amour, de sa passion pour lui.

Elle s’aperçoit tout à coup du désert du quai,
Du tumulte de ses pensées, de l’heure qu’il fait.
Elle range sa personne, le regard ému,
S’en va trainant dans ses pas l’espoir qui n’est plus…

zoraicha dans Poésie.
- 545 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.