le prix de la victoire

j'ai appris que la guère n(avait point de frontières.
comme tous les soldats toi tu étais du combat
c'est en terre de France berceau de mon enfance 
que tu  as débarquer pour cette liberté
dans ce grand jour de gloire cette grande victoire
un instant de faiblesse et tu a pris maitresse
 mais tu a oublier ce petit étranger
enfant de la violence et de l'indifférence
cherchant éperdument quel était ces parents
d'une telle aventure moi que dois-je conclure
le temps  n'efface rien mais toi tu le sais bien
le seul et vrai combat était le mien papa.

&extrait de mon recueil de poésie les murmures du mistral..

jacques83navigateur dans Poésie.
- 104 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.