le putois et la fouine.

c'est  à l'orée du bois que le maitre putois.
sortant de son sommeil se bronzait au soleil.
à quelque pas de là il entendit des pas.
tien madame la fouine , elle n'à pas bonne mine.
et s'approchant de lui soudain elle lui dit
mais quelle est cette odeur, qui chavire mon cœur.
n'êtes vous point lavé , pour sentir si mauvais.
ne soyez point idiote voyez donc ma culote .
elle est encore mouillée je vient de la lavée.
ils partirent tous deux visiter quelques lieux.
madame la fouine qui était tré maligne.
se tenait à distance et faisait remontrance.
voyez vous cher ami et le vous en supplie.
ne vous approchez pas je ne supporte pas.
et bien chère madame" n'en faite point un drame.
car d'êtres différent n'est point très important
puisque de notre culture nous vivons en nature.
veuillez bien m' excuser de sentir si mauvais.

jacques83navigateur dans Poésie.
- 75 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.