Le sang de l'innoncent

le temps qui est persistant 
la mort qui dort et attend les passants 
la joie part quand la tristesse reste 
la colère reste tout comme la peste 
qui tua femmes et enfants
pendant des ans et des ans 
nous parlons d'innoncents 
d'enfants chantant 
tout comme le sang d'un innocent 
la vie part inconsciemment

Franck Smallt dans Poésie.
- 1087 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.