LE SOUFFLE-DOULEUR

Ce texte est une réponse à Je suis autiste de lettre.
LE SOUFFLE-DOULEUR

Il tape au carreau
Et cherche à capter
Le regard creux
Des passants trop pressés

On l’appelle le souffle-douleur
Il souffre du côté du cœur
Quand il joue à pile ou face
C’est bien souvent
Pour du vent
Qu’il se casse

Y a le désespoir
En lui
Elle est en brouillard
Sa vie
Sans joie ni fête
Rétrécie
Il a la tête
En grande colère

Il tape au carreau
Le corps fatigué
Au fond des yeux
Un cri d’oiseau blessé

On l’appelle le souffle-douleur
Il a bien mal à l’intérieur
Derrière la vitre il se cache
C’est bien souvent
Pour du vent
Qu’il se fâche

Y a pas de miroir
Chez lui
Il y fait si noir
Et puis
Sept ans de malheur
Ça suffit
Il a le cœur
En grande misère

Il tape au carreau
Terne et sans reflet
Trop silencieux
Petit enfant cassé

Il attend pour briser ses chaînes
Un clin d’œil un joli sourire
Une petite trace humaine
Pour embellir son avenir

Bernard PICHARDIE
texte déposé à la recherche d'une musique 

ce texte m'a inspiré pour l'écriture d'une nouvelle 
dans laquelle j'ai mis des extraits :
http://chantsongs.centerblog.net/6300260-h-lo-se 


http://chantsongs2.c.h.pic.centerblog.net/390b7831.jpg


Bernard Pichardie dans Poésie.
- 1301 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.