Le vieux chêne, ou l'esprit des Druides.

Sur l'antique terre des Druides, homme sage, aux mystères  enseignés, je m'incline et me rappelle...

Sur l'ancienne terre des premiers hommes, la lumière naissante du matin, m'envoie leurs souvenirs.

Sur le sol, rempli de l'humus nourrissant, se dresse tel un menhir, l'arbre de la sagesse des Dieux.

Au centre de l'enclos sacré, préside un chêne centenaire, fier et puissant, comme le sont les rois des forêts.

Sur ses branches agitées des caresses d'Eole, le soleil timidement et tendrement s'immisce tel un serpent d'Airain.

Sur ma propre pensée, reliée par un lien mystérieux, je m'égare un instant dans les couloirs du temps.

Sous le vieux chêne, l'esprit se fait maître de mes pensées les plus intimes, je vagabonde alors dans des cortex cosmiques.

Sous sa voilure de feuilles, mon âme s'imprègne du mystérieux parfum de la vie universelle, mes mains caressent son tronc avec un infini respect.

Sous la verte vibration, de cet être sensible et respectable, je respire l'humus, cette richesse que je deviendrai un jour, pour à mon tour nourrir cette grande dame, qu'est la nature.

Sous la noblesse de ce grand vieillard, gardien des secrets oubliés, je tourne sur moi-même, étourdi par les spirales des trous blancs de l'espace, des mystères anciens , du secret des étoiles, mes frères de lumière.

Je rêve le temps d'un songe, aux collèges des Druides de la forêt des Carnutes, aux nuits de Samain, à l'étincelante serpe d'or, le gui reçu dans le linceul blanc tenu par quatre jeunes vierges aux cheveux d'or ornés de fleurs odorantes.

La tradition s'en est doucement allées, balayé d'un glaive romain impur, ces vieux sages aux cheveux blancs et à l'esprit de paix, de connaissance et de sagesse.

Le vieux chêne s'est endormi et avec lui les secrets du loup, de la lune , des menhirs, des étoiles, de la sève de la vie, le chant de la terre, de l'harmonie des mondes vivants.

Sous le souvenir effacé, seuls quelques vieux chênes encore se souviennent, dans la forêt de Broceliande.

Marc de st Point.

Marc de St Point dans Poésie.
- 227 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.