Le vieux couple

                                                                                   
Est-ce une projection dans l’avenir ? Je ne sais pas…Mais un besoin d’écrire cela…
C’est sûr ! ...Nous glissons doucement, la vie prend son temps, du moins lorsque tout se passe bien…
Il est facile de vivre le présent, tant qu’il est actif, changeant, et de faire des projets d’avenir…
Donc de regarder loin, droit devant.
Puis un jour il n’y a plus rien, l’avenir est si près, qu’elle se confond au présent…
Alors… Au bout de cela, au terme de la vie, le temps continu, et elle part avec lui…
Comme une colombe, qui s’envole dans le ciel bleu… 

                                              De la vie écoulée, reste la mémoire,
                                              Comme un livre, ils en feuillettent l’histoire,
                                              En fermant les yeux, ils oublient la vieillesse,
                                              Et évoquent leur puérile jeunesse.

                                              Ils sont là tous les deux, se tiennent la main,
                                              Épuisés mais heureux, la vie sans lendemain ;
                                              Sans mot dire ils se parlent, le regard profond,
                                              Parfois, ils semblent avoir perdu la raison !...

                                              Non ! ...Ils voyagent…Pensifs ils remontent le temps…
                                              Revivent leurs douleurs, ou leurs joyeux printemps ;
                                              Ils sont sur des chemins, que nous prendrons un jour,
                                              Ils sont notre miroir et nous y restons sourds !...

                                              Posons nos yeux sur eux, sans faire de façon ;
                                              Rires, pleurs, sur leur visage ont creusé des sillons,
                                              Prenons leurs mains fripées, par la vie de labeur,
                                              Ouvrons nos cœurs et donnons-leur la chaleur !...

                                              Les deux ne font qu’un et la sagesse est là,
                                              Caressant ses cheveux, il la prend dans ses bras…
                                              - « Je suis vieux, mais mon cœur est jeune et amoureux »
                                              - « Tu fus un bon époux, tu as comblé mes vœux… »

                                             - « Je t’aime ! ...Veux-tu être à nouveau ma femme ? ... »
                                             Pour l’éternité, ils ont uni leurs âmes…
                                             Ils sont jeunes et beaux, tous deux se ressemblent…
                                             Inséparables ils dormiront ensemble…
                                             Pour l’éternité…

                                             Dans le ciel bleu, deux colombes s’envolèrent !...
                                             La vie prend son temps…Mais, le temps prend la vie…

Noel Turo dans Poésie.
- 173 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.