Le vieux passant .

Nous passions anonymes 
Au  marché , les cœurs meurtris ,
Par les prix des produits mis 
Sur les rudes  étalages ;
Lorsque sur un  des virages
Un vieux passant nous  héla ;
Et puis ,  nous importuna  :
Route !  Bagage !  Bagage ,
C'était un vieux du village ;
Sans canne , presque courbé ,
Il était beau  , mais penché ,
De même âge  que mon père .
Il avait une voix sourde 
Qui disait << un  fardeau , un... >>
Reprenait << un fardeau , un ... >>
 Pour se frayer le passage ,
Il fendait la multitude. 
Aucun colis ,  il  n'avait ;
Ô  , vieux  sage  qui  savait  
Que  l'âge mûr  est bagage ;
Métaphores du  langage !
Du berceau jusqu'au tombeau ;
Heureux , qui ,  porte son fardeau ;
Et passe , sans  flétrissure ,
Sans colère ,  ni  injure ;
Heureux ;  son grand âge au dos 
Porté  comme un  sac à  dos .
C'est plus tard  que nous comprîmes ,
Ô  , vieux sage que nous vîmes !'

Barrymoussa180 dans Poésie.
- 73 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.